Les différents frais lors de l’achat d’un bien immobilier neuf 

Le succès de votre projet immobilier réside dans votre capacité à évaluer toutes les charges pour établir votre budget. Kermarrec Espace Neuf vous aide à estimer les frais liés à l’acquisition d’un logement neuf.

Nouvel achat

Le crédit immobilier du logement neuf

Le crédit immobilier du logement neuf occupe une place centrale dans votre projet, car vous allez très probablement devoir emprunter pour financer votre acquisition.

Le coût total de votre prêt immobilier comprend :
• Les intérêts d’emprunt, qui vont dépendre de votre apport, de la durée et du taux d’intérêt
• Les frais de dossier, compris généralement entre 500 et 1 000 euros
• Les frais de garantie, qui peuvent représenter jusqu’à 2 % du montant emprunté
• L’assurance emprunteur obligatoire, dont le montant dépasse parfois celui des intérêts

Les frais de notaire

La signature du contrat de vente pour votre logement neuf s’effectue obligatoirement devant un notaire, contrairement au contrat de réservation qui peut être signé sous seing privé.

Les frais de notaire pour un achat immobilier dans le neuf sont réduits. Leur montant est compris entre 2 à 3 % du prix du bien et ils se composent de :
• Taxes et impôts, notamment les droits de mutation
• La rémunération du notaire, appelée émoluments
• Droits d’enregistrement et de gestion

Les frais d’agence immobilière

Faire appel à un professionnel de l’immobilier pour réaliser l’acquisition de votre logement neuf engendre le paiement d’honoraires pour rémunérer son travail : les frais d’agence immobilière.

L’agent détermine librement le montant de sa commission, elle correspond soit à un forfait fixe soit à un pourcentage du prix d’achat.

Pour estimer ces frais lors de l’élaboration de votre budget, sachez qu’ils représentent généralement :
• 5 à 8 % de la valeur du bien pour les agences immobilières classiques
• 3 à 5 % du prix de vente pour les mandataires immobiliers

La taxe foncière et la taxe d’habitation

Deux impôts locaux s’ajoutent aux frais liés à l’acquisition d’un logement neuf : la taxe foncière et la taxe d’habitation.

En tant que propriétaire, vous pouvez bénéficier d’une exonération temporaire et partielle de taxe foncière pendant une durée de 2 ans à compter du 1er janvier de l’année qui suit l’achèvement du bien.

Notez que cette exonération porte nécessairement sur les parts départementales et régionales, mais la commune n’a aucune obligation de l’appliquer.

L’occupant du bien immobilier est redevable de la taxe d’habitation. Par conséquent, ces frais ne vous incombent pas si vous louez votre logement neuf.

Les charges de copropriété

Si le projet immobilier rattaché à votre logement neuf comporte plusieurs lots, vous êtes soumis au régime de la copropriété. Ce dernier entraîne le paiement de charges de copropriété : les charges courantes et les charges exceptionnelles.

Les charges courantes concernent la maintenance et l’entretien des parties communes. Analysez le budget prévisionnel pour voir de quoi elles se composent et évaluez leur montant.

Comme leur nom l’indique, les charges exceptionnelles ne sont pas planifiées donc leur coût n’est pas estimé à l’avance. Néanmoins, seules les charges qui respectent les limites fixées lors des assemblées générales peuvent être engagées sans l’accord de la copropriété.

Kermarrec Espace Neuf vous guide à chaque étape de votre projet d’achat d’un logement neuf, contactez nos conseillers sans attendre.

Contactez-nous

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Autres programmes à proximité